Brève histoire de l’Ordre, Le réveil du temple Ahathöor n°7 Paris

Le réveil du temple Ahathöor

Le Temple Ahathöor de Paris a été réveillé en 1991 sous l’impulsion d’un de nos frères britanniques vivant en France, Frater VERGOBRET (Nick TERESHCHENKO), franc-maçon britannique de haut grade, qui fut initié dans plusieurs branches émanant de l’Alpha Oméga et de la Stella Matutina, notamment au sein de la Fraternité de l’Inner Light, de B.O.T.A., du Morning Star Order (fondée par Madeline Montalban), et de l’Ordre de la « Cubic Stone ».

Frater Vergobret a été secondé dans sa tâche par Frater LUX A URORAE (Jean Pascal RUGGIU), Franc-Maçon, Rosicrucien et Martiniste, qui fut initié en 1980 à Londres dans l’une des branches de l’Alpha Oméga, « THE ORDER OF SPHINX AND PYRAMID ». Cet Ordre très secret, et spécialisé dans la Magie Hénokéenne, avait été fondé par Soror Ex Fide Fortis (Miss Tranchell-Hayes) qui fut l’Imperatrix du Temple Alpha-Oméga N°3 de Londres. En fait, l’Ordre du Sphinx et de la Pyramide regroupait des membres provenant de diverses branches de la Golden Dawn, comme la Stella Matutina, l’Alpha Oméga et « The Holy Order of the Golden Dawn », fondée par Frater Sacramentum Regis (A.E.Waite). Parmi les membres de l’Ordre du Sphinx et de la Pyramide, figurait Ithell Colqhoun qui avait reçu le dépôt initiatique du dernier Temple de l’Alpha Oméga de Londres et avec qui Frater Lux Aurorae fut longtemps en contact. L’Ordre du Sphinx et de la Pyramide était dirigé par la comtesse Tamara Bourkoun, grande amie de Frater A.M.A.G. (Françis Israël Regardie). Les chefs de cet Ordre, étaient également très liés à la Co-Masonry et à la S.R.I.A. qui fut à l’origine de la création de la Golden Dawn. La Comtesse Tamara Bourkoun autorisa Frater Lux Aurorae à fonder un Temple de la Golden Dawn à Strasbourg. Pendant plusieurs années, elle fut régulièrement en contact avec lui jusqu’à ce que la correspondance soit brusquement interrompue. Soror Daphné, informa Frater L.A. que la Comtesse avait dû être hospitalisée suite à des problèmes de santé dus à son grand âge et que l’Ordre avait été mis en sommeil.

En 1987, Frazer Vergobret (Nick Tereshchenko) participa à la conférence de Londres célébrant le centenaire de la fondation de la Golden Dawn aux côtés de nombreux historiens, spécialistes de l’histoire de l’Ordre, tels qu’Ellic Howe (membre de la prestigieuse loge maçonnique de recherche Quatuor Coronati), John Hamill (archiviste de la Grande Loge Unie d’Angleterre), R.A.Gilbert (archiviste de la S.R.I.A.), Françis King, Stephen Skinner, Gerald Suster, etc.

La même année, Frater Lux Aurorae (Jean-Pascal Ruggiu) fit une découverte très importante au sujet des origines de la Golden Dawn : suite à des recherches dans les archives maçonniques du Grand Orient de France, il découvrit la preuve de l’existence d’une loge maçonnique allemande de Francfort-sur-le-Main appelée `L’AURORE NAISSANTE », loge descendant de la FRATERNITE DE LA ROSE+CROIX D’OR et des FRERES INITIES D’ASIE. Comme nous l’avons déjà mentionné, la loge Allemande de l’Aurore Naissante fut à l’origine indirecte de la fondation de la Golden Dawn en 1888. Après avoir signalé cette découverte aux historiens britanniques cités ci-dessus, Frater Lux Aurorae fut mis en contact avec Frater Vergobret.

Grâce à cette découverte, ces deux Fratres reçurent l’autorisation exceptionnelle de consulter les archives complètes de la Golden Dawn en Angleterre, archives détenues par les survivants du Temple Hermès de Bristol. Lors de leur voyage en Angleterre en août 1991, Frater Vergobret et Frater Lux Aurorae reçurent, des mains de l’archiviste de l’Ordre, les copies des documents originaux de la Golden Dawn, et plus particulièrement celles du Temple Ahathôor original, afin de réveiller ce Temple et l’Ordre en France. Il est à noter que l’Ordre fut connu dans notre pays sous le nom « d’Ordre Hermétique de l’Aube Dorée » dès l’époque de Frater D.D.C.F. en 1894.

Suite –>